Vous devez vous identifier avant de continuer dans cette section.

CPE Le Cerf-Volant

À propos de nous

Les origines du Centre de la petite enfance (CPE) le Cerf-Volant remontent à la fondation de l’agence de services de garde en milieu familial le Cerf-Volant, organisme légalement constitué selon la troisième partie de la Loi sur les compagnies, pour lequel des lettres patentes ont été émises en date du 17 juillet 1985 ainsi que la délivrance d’un permis d’opération de l’Office des services de garde à l’enfance le 26 août de la même année.

L’émergence de la mise sur pied de cette corporation provient de la volonté de quelques dizaines de parents qui souhaitaient se donner des services de garde d’un autre type que les services en garderie de l’époque. Ils se sont regroupés et ils ont franchi toutes les étapes nécessaires à la mise en place et au développement de services de garde en milieu familial.

L’agence le Cerf-Volant devient, alors, la référence sur le territoire de la municipalité régionale de comté (MRC) de Francheville. Les services se développent constamment et son rayonnement déborde et s’étend aussi sur le territoire de la MRC voisine de Bécancour. La qualité des services, tributaire à la qualité de l’encadrement, fait en sorte qu’une solide réputation se bâtit autour de l’agence.

Parmi les éléments prépondérants à la solidité de l’agence, se trouve la conviction de pouvoir offrir aux parents et aux enfants un mode de garde répondant aux besoins des uns et des autres. Dès lors, et ce depuis 33 ans maintenant, notre corporation demeure un porte-étendard d’une diversité de modes de garde. En tout temps, nous nous sommes assurés de bien faire connaître les différents modes de garde, nous nous sommes investis à les faire connaître, apprécier et reconnaître autant dans la population qu’auprès des intervenants liés à l’enfance et à la famille.

Des 50 places obtenues en 1985, notre développement s’est poursuivi d’abord dans l’optique de répondre à une demande toujours grandissante, année après année, et aussi en fonction de notre constante adaptation aux changements structurels dictés par l’évolution et les transformations successives du réseau des services de garde au Québec. Déjà en 2000, nous offrions le maximum de places en milieu familial autorisé par le gouvernement, soit 250, en plus de recevoir des enfants dans une installation de 47 places. Le développement du volet installation s’est effectué en collégialité avec nos ressources de garde en milieu familial (RSG). La transition vers la diversification a notamment tenu compte de l’objectif primordial d’une intégration harmonieuse de deux modes de garde.

Cette intégration, en plus de l’avoir judicieusement préparée par une refonte des statuts corporatifs et une réorganisation de la gestion, nous l’avons aussi réussie en prenant en considération, au-delà des services de qualité offerts aux enfants, une approche respectueuse de l’ensemble des conditions et des services de soutien offerts aux ressources en milieu familial dans un contexte de mise en place d’une nouvelle équipe de travail en installation.

Au quotidien, nous nous démarquons aussi par le fait qu’un ensemble important des activités sont offertes aux enfants de l’installation et du milieu familial. Nos installations offrent des salles de psychomotricité qui ont permis la mise en place du « programme cadre de développement psychomoteur », projet développé en collaboration avec l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR). Toute la planification d’activités spéciales (sorties, spectacles, formation continue, etc.) étant aussi comprise dans cet ensemble.

Par ailleurs, nous tenons à mettre en relief l’esprit d’ouverture qu’a toujours démontré notre organisation pour tous les modes de garde. Dès nos débuts, la sélection des RSG prenait en considération le critère de leur disponibilité à répondre aux besoins variables des parents en termes d’horaire dans le but d’offrir des services de jour, de soir et de fin de semaine. Par la suite, en 1990, nous nous sommes investis dans un projet pilote, « la garde au domicile du parent pour des raisons particulières », sur une période de six mois. Bien que la clientèle ait, de façon générale, apprécié ce type de service, la non récurrence d’un financement de base de ce service n’a pas permis de poursuivre son développement. Cela étant, notre corporation demeure toujours très intéressée par la pluralité des modes de garde et le développement des services offrant les réponses les plus adéquates aux besoins des parents.

La mise en place d’un bureau coordonnateur s’est inscrite naturellement dans la foulée de notre ouverture aux changements. Notre réputation à cet égard et notre culture organisationnelle font en sorte que nous avons fait le choix en 2010 de développer une installation en collaboration avec notre partenaire, le CLSC, qui privilégie l’accueil des enfants du personnel du centre de santé et des enfants référés par leurs intervenants.

En 2014, nous ouvrions une troisième installation, celle-ci en partenariat avec le centre communautaire de loisirs Jean-Noël Trudel afin d’offrir un service à la population du quartier.

Nos objectifs corporatifs visent à favoriser un développement harmonieux de l’offre de services selon les besoins spécifiques des enfants et des familles du territoire que nous desservons.